Note aux auteurs

1. Politique de publication

Chaque proposition d’article doit répondre à la politique éditoriale de la Revue MANAGEMENTS. En voici les principaux objectifs :

– des approches contextuelles, qui s’appuient sur les pratiques observables. La rigueur de l’analyse et les efforts de généralisation ne peuvent se départir des contextes managériaux (types d’entreprises, de cadres institutionnels, de cultures locales).

– une double cible : des textes destinés aux chercheurs et rédigés pour être compris et utilisés par les praticiens. On y trouvera des articles de recherche et des apports méthodologiques ou techniques.

– une volonté de réflexion conjointe entre Africains et Européens, selon une géopolitique « verticale », pour un management qui intègre cette perspective d’échanges d’idées ou de pratiques. On accordera une attention particulière aux innovations managériales et aux prises en compte de la diversité.

Lorsque la Revue intègre un dossier thématique, les propositions relatives à ce dossier doivent explicitement se référer au thème mis en valeur dans ce dossier.

Il y a toujours un appel à contributions qui sert de cadrage et permet de sélectionner en fonction de la pertinence des contributions. Cet appel suggère d’ailleurs des pistes de réflexion dont il sera utile de tenir compte.

2. Articles

Les articles proposés doivent être des contributions originales à la recherche, selon les normes de la production scientifique. Ils ne doivent en aucun cas être parus dans d’autres revues, même sous des formes différentes.

S’il s’agit de textes ayant fait l’objet de communication dans des colloques et congrès, il faut le mentionner et avoir fait la preuve d’une amélioration du texte à des fins de publication dans une revue.

Les articles à vocation théorique sont acceptés, mais il est préférable de proposer des contributions fondées sur des recherches empiriques, en discutant des choix méthodologiques et des résultats obtenus.

La revue MANAGEMENTS s’adresse aussi à des dirigeants et des cadres d’organisation. On veillera donc à ce que le texte soit écrit clairement et de façon compréhensible pour tous. On sera attentif à ce qu’il ait des retombées pratiques, même s’il s’agit d’un article traitant de sujets généraux fortement théorisés.

Les articles soumis ne peuvent excéder 40 000 signes (espaces, notes, et bibliographie compris).

Il est possible de proposer des notes critiques sur des ouvrages, sur des controverses scientifiques ou sur un domaine particulier des théories ou de la pratique managériale. Ces notes sont évaluées de la même façon que les articles. Elles ne peuvent excéder 24 000 signes.

3. Modalités de soumission et procédure de sélection

Les propositions d’article doivent être envoyées simultanément au secrétariat de la Revue et au rédacteur en chef, aux adresses électroniques suivantes :

revue.managements@mdi-alger.com
pierre.louart@univ-lille.fr

Chaque article sera étudié par deux évaluateurs académiques et (s’il y a lieu) par un évaluateur appartenant au domaine professionnel du terrain choisi (secteur d’activité, territoire, etc.). La grille d’évaluation sera rendue publique. Evaluateurs et lecteurs seront anonymes. Ceux qui proposent un article doivent donc en envoyer une version sans leurs noms, en évitant de faire trop référence à leurs travaux antérieurs.
Selon la nature des rapports d’évaluations, conçus aussi pour aider les auteurs à progresser dans l’écriture de leur article, les propositions sont refusées ou soumises à des aménagements (modifications importantes ou légères selon les cas).
Les propositions trop éloignées de la politique éditoriale, des appels à contribution ou des exigences scientifiques de la Revue seront immédiatement refusées. Dans les autres cas, une réponse argumentée sera transmise aux auteurs, avec des opportunités d’amélioration de leur texte.
Les navettes entre la Revue et les auteurs seront les plus rapides possibles, deux mois au plus par aller-retour. S’il y a plusieurs va-et-vient, l’ensemble ne dépassera jamais six mois (l’intervalle entre deux publications de la Revue).
Après acceptation de la version finale, les auteurs devront signer une autorisation de diffusion et d’exclusivité.

4. Présentation des textes

Les textes seront présentés de la façon la plus simple possible, en utilisant les critères de style exigés par la revue.
Il faudra utiliser une police UNICODE : times 11 pour le texte, times 18 centré gras pour le titre, times 14 gras pour les titres des parties principales (et 12 gras pour les parties secondaires).
Les citations seront mises en italique. Elles devront correspondre exactement au texte original.
Les notes (il n’en faut pas trop ni de trop longues) seront mises en bas de page.
Dans le texte, les références développées dans la bibliographie seront signalées entre parenthèses par le patronyme seul, suivi de l’année de publication et d’une lettre si la bibliographie contient plusieurs ouvrages de l’auteur pour une même année. Les pages citées seront aussi mentionnées (par exemple, p. 112-113).
Les références bibliographiques ne seront pas indiquées dans les notes de bas de page, sauf pour des auteurs utilisés une seule fois.
La plupart des références seront placées en fin d’article, sous le titre « Bibliographie », par ordre alphabétique des noms d’auteurs. On mettra le nom (en majuscules), le prénom, la date de publication. Si c’est un livre, le titre en italique, le lieu et la maison d’édition. Si c’est un article, le titre entre parenthèses, la revue en italique avec son numéro et les pages correspondant à l’article cité.